lundi 5 septembre 2016

Mirage


Ah, cette robe mirage ! 

J'ai eu un énorme coup de coeur pour ce patron dés sa sortie, il y a environ un siècle (le monde de la couture ne fonctionne pas avec le même fuseau horaire que celui du commun des mortels). A l'époque, pourtant, je ne l'avais pas acheté, un peu submergée par le nombre de projets sur ma to-do-list. Et même ma discussion avec Marie sur l'éventualité du version maxi en jersey - mon graal - ne m'avait pas fait céder.

Un jour de folie soldes chez Les Coupons de Saint-Pierre (il y a un siècle aussi) , j'ai déniché un coupon dont toute la bordure était festonnée/brodée, que je me suis empressée d'acheter pour le transformer en robe. Malgré des attaques répétées de mes minettes pour essayer de subtiliser ledit coupon, je l'ai égoïstement conservé et le voilà aujourd'hui, fier d'avoir accompli sa destinée !

Je n'ai rencontré aucune difficulté particulière, le patron est très simple et les instructions très claires. En revanche, malgré ma prise de mesures, je n'ai pas choisi la bonne taille, j'ai coupé un L, pensant obtenir un haut un peu large, j'aurais du faire un LL (euh... gloups !), j'ai du reprendre tout mon corsage pour rogner sur mes marges de couture et même ainsi je me sens un peu à l'étroit dedans, et je ne l'ai donc pas énormément portée...

J'ai choisi de réaliser la version longue, évidemment !
Je travaille à la qualité de mes photos... ce n'est pas gagné !


J'aime vraiment le rendu de cette robe portée. Oui, le tissu est assez transparent...


J'ai découvert qu'il est assez difficile de prendre des photos de soi en pied avec un retardateur, surtout pour montrer un vêtement si long. La prochaine fois ce sera plutôt à l'homme-fort de jouer !


J'aime beaucoup la forme de ce décolleté dos
la jolie doublure blanche
et le détail de la broderie

 

Les petits détails


Patron
aime comme Mirage de aime comme Marie

Tissu
coton rouge à fleur et doublure blanche à fleurs de Les coupons de Saint-Pierre

Temps passé
une journée, avec les enfants autour !

Satisfaction
70% (à cause du problème de taille)

Bourde à déplorer
pas de bourde réelle encore une fois, mais une énooooorme prise de tête pour la découpe du tissu (découper une tissu en arrondi dans le bas tout en voulant conserver les festons...)

A refaire ?
 Oui, sûrement dans la version asymétrique et en modifiant la taille du buste. J'ai annoté mon patron pour ne pas oublier ce détail !





Et pour accompagner les chaleurs estivales...














dimanche 28 août 2016

Merveilleuse Atlanta

Coucou !

J'ai laissé cet espace en jachère après une sortietambours et trompettes. Il m'aura fallu un diplôme, un mariage, un déménagement, et enfin un vrai coin couture pour que l'envie renaisse.  J'ai pensé dans un premier temps à repartir de zéro, mais en relisant certains billets, j'ai été saisie de nostalgie et c'est finalement ici que je fais mon grand retour (mais si jamais une âme charitable veut bien m'aider à le relooker, je suis toujours partante !). Me revoici donc, je ne sais pas encore à quel rythme, mais avec l'envie de partager un peu plus qu'une simple photo sur Instagram !
Trêve de trémolos (ça ne veut rien dire, mais j'aime bien la sonorité de l'expression, essayez de le dire plusieurs fois d'affilée rapidement !), Pour mon come-back, voici une des plus jolies coutures depuis mes débuts : le haut Atlanta Lady de Nun Studio

Photo du site Nun Studio
Photo du site Nun Studio

Ce joli haut à manches volantées m'a attirée tout de suite, mais je ne me voyais pas du tout le porter : trop habillé, trop froufroutant, trop ample, trop différent de mon "uniforme", bref, pas pour moi ! Et puis, je suis tombée sur tellement de jolies versions, et puis ça faisait si longtemps que je n'avais pas cousu de patrons de Soeur Alma, et puis LE coup de cœur absolu pour un tissu, il ne m'en a pas fallu davantage pour commander le patron.

Non mais, sincèrement, il n'est pas juste merveilleux ce tissu ?


Bon, autant le dire tout de suite, ca n'a pas été si simple que ça, je suis un peu rouillée en couture et le patron m'a laissée un peu dubitative. Heureusement, le livret d'explications est vraiment bien fait, TOUT y est détaillé et il suffit de bien le lire au lieu de faire semblant, comme à mon habitude. 

Les pièces s'emboitent au millimètre près, tout se passe sans encombre, c'est un vrai plaisir à coudre !

Voilà donc ma petite merveille (soyons humble) :

Oh ! une photo floue !
Oh ! une autre photo floue !








 
















J'avais très peur de l'effet montgolfière (ou femme enceinte) des fronces devant, il est vrai que lorsque le vent s'emmêle, cela peut prêter à confusion !

Trop d'apéros pendant les vacances, sans doute !


Mais il ne dure pas, et avec le temps la chaleur qu'il fait, ce n'est pas vraiment désagréable !




Faire des photos de détail seule, c'est un peu compliqué !


J'adore ce décolleté dos, si féminin, et conçu de sorte qu'on n'aperçoive pas les sous-vêtements



C'est la pose : "Qu'est-ce que je pourrais bien faire pour paraître naturelle ?"


Je suis amoureuse de ces manches démesurées, qui flottent au gré du vent 





Finalement, le seul défaut que je lui trouve, c'est que je suis incapable de nouer le nœud de jolie façon !

Soeur Alma préconise d'utiliser le tissu principal en guise de doublure, je n'en ai fait qu'à ma tête et suis ravie du résultat !


Les petits détails


Patron
Atlanta Lady de Nun Studio

Tissu
Environ 2m de voile de coton acheté d'occasion à Rouge Nahsam
Environ 50 cm de voile de coton de récup'

Temps passé
Aucune idée, j'ai pris mon temps et j'ai adoré ça !

Satisfaction
100% !

Bourde à déplorer
Aucune !  Pour une fois, je n'ai pas joué du découd-vite, ni fait de trou malencontreux, bref, rien de croustillant !


J'imagine maintenant une version robe, mais j'ai plein d'autres projets en tête donc ce ne sera pas pour tout de suite !

Et parce que j'ai du mal à vous quitter après tant de silence, je ne résiste pas au plaisir de vous offrir un grand moment de musique, tiré d'un chef-d'oeuvre du cinéma US !

 

mardi 23 août 2016

Bientôt sur vos écrans...

Comme un petit goût de reviens-y, je prépare des petites choses à vous montrer par ici !


I'LL BE BACK !! *


*       Oui, je crois que je l'ai déjà faite ici même
**     Même pas honte
***   Enfin si, quand-même un peu !
**** Et le matou revient... 

samedi 26 octobre 2013

Pompon sur la Garonne !

Amis lecteurs survivants bonsoir !

Je déserte ce blog, c'est un fait. Pourtant, j'en aurais des choses à vous montrer : du tricot, du crochet, de la couture (des en veux-tu des en-voilà). J'en aurais des pensées sans intérêt profondes à partager.
J'en aurais aussi, des coups de coeur pour des créatrices en or, des livres petits-bijoux à vous faire découvrir. Je pourrais même vous glisser deux-trois anecdotes sur ce qui occupe ma petite vie ces derniers mois.

Seulement voilà, RAS-LE-BOL !
Je ne supporte plus ce blog.
Je hais sa mise en page et ses couleurs.
Je ne me sens plus chez moi ici et ça me bloque complètement pour continuer.

Je ne poste même plus sur Facebook, parce que je culpabilise de ne plus poster ici (n'importe quoi).
Bref, je déserte.

Alors ?


Mouais... Facile à dire, mais décidément, je ne suis pas graphiste. Je ne suis pas capable de maroufler mon blog, de créer une bannière qui me ressemble, de placer la jolie petite étoile qui fera pétiller mon (nouveau) titre de blog...

J'ai bien une image en tête, mais je suis incapable de la dessiner, mes capacités ne surpassant pas le niveau moyenne section de maternelle (ma fille de grande section dessine largement mieux que moi).

Engager une super graphiste ? J'adorerais, mais je n'en ai pas les moyens ! Alors voilà, si quelqu'un se sentait l'âme d'une Damidot (non mais quelle référence pour quelqu'un qui ne possède même pas de téléviseur !) et avait envie de refaire la déco, le logo, le package en échange de euh... je ne sais pas ? couture ? crochet ? tricot ? autres ? ce serait un peu la libération par ici...

bon j'ai bien rêvé, vous pouvez reprendre une activité normale, belle soirée à tous !


samedi 24 août 2013

Un peu de crochet, pour changer !

Plus d'un mois depuis le dernier billet, j'ai bien du mal à tenir le rythme.

Il faut dire que j'ai passé mes "vacances" à travailler à une fréquence frisant un peu la folie, parfois.
Alors j'ai cousu, très peu, j'ai crocheté, pas mal mais je n'ai pas vraiment eu le temps de vous montrer, ni de prendre des photos !

Cette fois, je vous montre le dernier né de mon crochet, le super châle selon le super tuto de Miss Bidules Chouettes !


L'ouvrage monte hyper rapidement, j'ai mis environ une semaine à le faire en crochetant une heure ou deux devant une série le soir, vraiment très facile et donc très satisfaisant à faire.



Cela dit, j'ai trouvé le tutoriel un peu obscur parfois pour la débutante que je suis, j'ai du défaire plusieurs rangs parce que ça ne ressemblait à rien correspondait pas au rendu souhaité. Au final, je suis contente de ma réalisation, je trouve la laine douce et jolie.




















En revanche, je ne sais pas si je le porterai, je n'ai pas grand chose qui aille avec cette couleur...


Je reviendrai bientôt vous montrer les quelques petits trucs bricolés cet été. D'ici là, c'est un autre défi crochet qui s'annonce pour moi : les amigurumi !



A très vite :)

Modèle
Chèche à la sauce Bidules Chouettes

Fournitures :
Laine Alpaca Mix de Drops de chez L'Atelier, rue des Plantes à Paris (Presque 3 pelotes), que j'avais en stock depuis un bail ! 
Crochet Tulip 3,5, acheté chez Lil Weasel, très agréable à utiliser, même si je n'arrive pas à choisir lequel du Tulip ou du Clover, je préfère !








vendredi 19 juillet 2013

Une Datura de feignasse... Enfin presque !!


"9 mois pour faire, 9 mois pour défaire." 

Voilà, Vampirette a atteint les 9 mois, elle change à vue d’œil, a une dent, une chevelure abondante et explore le monde à trois pattes (elle tente de se mettre debout sans appui, ce qui mène la plupart du temps à des postures ridicules, sur trois pattes, donc).


Bref, les 9 fameux mois sont écoulés et il faut que je me rende à l'évidence : ma garde-robe pré-vampirette n'est toujours pas d'actualité et, étant donné la passion de l'Homme-Fort pour la pâtisserie, elle ne le sera pas avant le déluge ! (à l'instant où j'écris ces mots, une douce odeur de cannelés s'échappe de la cuisine, je suis perdue...)

Afin d'arrêter de pleurer tous les matins devant de remédier au grand vide de mon armoire, j'ai donc décidé de coudre pour MOI (et oui, farpaitement, en majuscules !).

J'ai aussi décidé de commencer à faire un sort à l'énorme tas de linge à recycler amassé tout au long de l'année, sage décision, motivée par les regards assassins de l'Homme-Fort à chaque nouveau sac en plastique s'écroulant dans notre appartement miniature. 

Mon choix s'est porté sur ça :


Une jolie chemisette homme Monop' portée une fois et mystérieusement trouée en plusieurs endroits. 

Le choix du patron a été rapide, j'attendais depuis des lustres de pouvoir moutonner coudre ce petit haut :



Le fameux Datura, de Deer and Doe, un top simple et chic, pouvant se décliner différemment selon l'humeur et le rendu souhaité.

Je pensais naïvement que tout serait terminé en deux temps trois mouvements : pas d'ourlet à faire, pas de boutonnière, pas de doublure du haut, mon tissu étant suffisamment opaque.

QUE NENNI !! la réalisation de ce top a été une galère sans nom !
D'abord, j'ai beau avoir grossi, je n'ai tout de même pas la carrure de mon homme, il m'a fallu retailler les côtés. Ensuite, les mystérieux trous étaient placés EN PLEIN MILIEU de la chemise : impossible donc de couper mon dos et mon devant d'une pièce, c'est là que j'ai du déployer tous mes neurones toute mon imagination afin de tailler des morceaux de pièces correspondant au patron. Enfin, si vous avez bien suivi, je n'ai pas doublé le haut... J'ai donc du faire des finitions ! oui Mesdames (et chéri qui me lit), j'ai du faire du biais, le coudre, le recoudre, le découdre parce que j'avais fait n'importe quoi et recommencer !  (dommage, j'étais au top pour le défi "je couds mon biais comme une pro"). Bon et puisque j'y étais j'ai aussi posé un biais sur les coutures de côté.

J'y ai passé un temps fou : pour l'heure que j'ai gagnée avec l'ourlet pré-maché et les boutonnières servies sur un plateau, j'ai perdu 3 heures à tailler le tissu, le biais etc.

MAIS je suis assez contente du résultat, même s'il est loin d'être parfait :






Devant : Empiècement coupé en deux (à l'endroit du vilain trou), ajout d'un tissu à fleurs, ruban à la jonction des deux pièces, biais à cheval sur l'encolure.




Dos : empiècement en triangle créé pour cacher le bout de poche existant à l'origine sur la chemisette. Même ruban à la jonction haut-bas
Et voilà ! ça ne se voit pas vraiment, mais le biais des emmanchures dépasse un peu, c'est fait exprès pour donner une touche de vert devant aussi.
J'ai fait une taille 42, impeccable au niveau de  la taille, mais un peu juste pour le haut, je le ferai en 44 la prochaine fois, ça me permettra de respirer correctement !

Enfin, je suis tout de même contente, j'ai un petit haut léger, original et économique !

Modèle :  Haut Datura
d'après le patron de Deer and Doe Taille 42 pour un 42 du commerce (mais un peu juste)


Fournitures :
Tissu bleu marine : récup' d'une chemisette de l'Homme-Fort
Coton à fleurs : récup' d'une chemisette, objet d'un troc avec ma chère Kate Coto
Coton-polyester : Première Étoile Menthe Glaciale de chez Motif Personnel
Ruban Tilda offert par la super  Nicole lors du swap de Noël


PS 1 : merci de vous abstenir  de faire des réflexions sur ma silhouette et l'étonnement quant aux tailles choisies : j'ai les jambes et les bras d'Olive (la femme de Popeye), le reste ne suit pas mais je le masque bien ;)

PS 2 : j'en ai plus qu'assez du design de ce blog, mais je suis une quiche profonde en ce qui concerne le design, si une âme charitable voulait m'aider, je lui en serais très reconnaissante ^^

samedi 23 mars 2013

Mon premier pantalon !

Fière, je suis.
Oui, sans préambule, comme ça !

J'ai cousu pour mon fils.
J'ai cousu un Ottobre pour mon fils.
J'ai cousu un pantalon Ottobre avec empiècement, vraies poches, vraie braguette pour mon fils !

J'ai vaincu les incompréhensions, le vocabulaire technique anglais (finalement pas si difficile à comprendre au vu du peu d'explications données).

J'ai passé une journée entière dessus et j'ai adoré ça !

J'ai vécu un grand un grand moment de solitude au moment de la pose de la ceinture :



Pourtant, une fois que j'ai compris le truc, j'ai trouvé ça très simple (ça se pose quasi comme un biais cette bête-là).
Au passage, admirez les jolies poches !



La forme est un peu étrange vue comme ça (sur la table à repasser dans la salle de bains, la honte...)


J'ai passé une demi-heure à découdre la fermeture éclair d'un jean pourri parce que mon immense stock de fermetures ne convenait pas. J'ai oublié de prendre une photo de mon fou-rire du jour : j'ai bien compris (même en anglais) le principe de la pose de la fermeture sous patte (zut, j'aurais du participer au défi), mais mon cerveau a bugué à un moment, et j'ai tout cousu, la braguette était bien là, mais le pantalon ne s'ouvrait pas, quelle crétine !

Il faut que j'avoue que ces photos ont été prises il y a des mois (octobre ou novembre), bien avant ma résolution d'améliorer mes photos, j'attendais d'avoir des photos portées convenables, mais je n'ai jamais réussi à en prendre. Mon fils a grandi depuis, le pantalon est trop court et comme il a été porté et reporté, il est dans un état pitoyable... Je n'ai plus qu'à redécoudre la fermeture pour faire un nouveau pantalon !



Modèles :  Paperback Writer Pants
du Ottobre 6/2010

Fournitures :
Velours bleu : les coupons de Saint Pierre
Coton "Heroes" : Motif Personnel
Pressions Kam : Ar Brinic
Fermeture éclair récup'